LA VIDÉO AVEC UN SMARTPHONE

Le header bidding vidéo révolutionne l''univers de la publicité. Les professionnels ont bien compris l'importance de la vidéo dans notre vie au quotidien en proposant des vidéos immersives, tactiles, interactives.

Évolution de la vidéo chez les amateurs

Dans le passé, le coût du matériel limitait l'accessibilité et les ambitions du vidéaste. Actuellement, l'appareil le plus utilisé par les vidéastes amateurs est le smartphone, à tel point que le marché des appareils photo compacts et des caméscopes grand public s'effondre.

Le smartphone, grâce à ses nombreuses applications, est un objet devenu incontournable dans notre quotidien. Il a profondément changé nos habitudes pour communiquer, pour s'informer, pour programmer différents appareils connectés, pour capter des événements (photos et vidéos).

Smartphone fonction photo/vidéo

● Un smartphone est doté d'un très petit capteur or, on le sait, plus le capteur est petit, moins il capte la lumière. Pour pallier cet inconvénient, les modèles de la dernière génération bénéficient de deux, voire trois objectifs et/ou jusqu'à quatre capteurs.

Malgré de meilleures performances pour la qualité de l'image, les limites des possibilités du mode vidéo d'un smartphone ne permettent pas une utilisation favorable en toutes circonstances. Peu de smartphones obtiennent une note supérieure à la moyenne pour la fonction vidéo.

Trépieds, perches et stabilisateurs sont des accessoires indispensables afin d'éviter les bougés et tremblements de l'image

 

dji                zhiyun smooth

                                                                                    DJI Osmo Mobile SE                                 Zhiyun Smooth Q4

Quels utilisateurs ?

Le Web diffuse de très belles vidéos réalisées avec un smartphone. Les auteurs sont des vidéastes expérimentés voire des professionnels mettant à profit leurs connaissances et leur savoir-faire pour exploiter au mieux les possibilités de l'outil.

Le cinéaste Claude Lelouch a filmé La vertu des impondérables (2018) et certaines scènes de Les plus belles années d'une vie (2019) avec un iPhone X, pour, déclare-t-il, aller plus loin dans l'émotion.

Metropolitan Filmexport

image Metropolitan Filmexport

Claude Lelouch reconnaît avoir, pour les besoins du cinéma, converti les séquences obtenues avec son iPhone au format scope.

Les professionnels utilisant un smartphone considèrent que ce type d'appareil n'est pas adapté pour pouvoir remplacer dans certaines situations une caméra, notamment en basse lumière.

On découvre également sur la toile de très nombreuses vidéos d'amateurs. Ces vidéos sont révélatrices de l'ignorance du langage audiovisuel, de la méconnaissance des techniques et des codes de la vidéo :
   - le tournage comporte toutes les erreurs récurrentes du débutant : bougé, cadrage, mise au point, prise de vues en mode portrait (image verticale) dont le visionnage doit se faire sur écran vertical …
   - pour certains, le montage consiste à présenter pêle-mêle une sélection d'images sans la trame d'une histoire
   - pour d'autres, les rushes sont diffusés sans montage
   - le savoir-faire et la maîtrise des faiblesses de l'appareil sont des qualités souvent absentes chez l'amateur.

 

Pourquoi les réseaux sociaux adoptent le format portrait  et le format carré ?

La plupart des utilisateurs d'un smartphone, lorsqu'ils filment , oublient que  leur appareil devient caméra, dès lors ils filment instinctivement en mode portrait (avec une caméra, ils filmeraient en mode paysage). Les réseaux sociaux, afin d'obtenir un maximum d'abonnés, pour permettre à un large public de pouvoir diffuser sans la contrainte d'une conversion préalable, proposent en plus des formats standards, des formats spécifiques : format vertical (par exemple 1080x1920) et format carré (par exemple 1080x1080).

Une image vidéo prise en mode paysage est beaucoup plus harmonieuse. Peu de situations conviennent au mode portrait. Pour le plaisir des yeux, vaut-il mieux voir une projection en mode portrait ou en mode paysage ?

Pour pouvoir apprécier à sa juste valeur la qualité des images d'une vidéo, le visionnage doit s'effectuer sur un écran minimum 40" pour le 2K, et un écran minimum 60" pour le 4k. A contrario, la pire des solutions consiste à lire une vidéo sur un écran de téléphone mobile. Lire une vidéo issue d'un smartphone sur un grand écran fait appaître les défauts : étalonnage, contraste, bruit de l'image ...

Les réseaux sociaux, couvrant un très large public, forment un terrain favorable au marketing vidéo. Ce type de vidéo adopte de plus en plus le format carré afin d'obtenir une meilleure lisibilité sur un smartphone. La composition de ces vidéos utilise  en grande partie le graphisme animé, lequel est facile à adapter quel que soit le format choisi.

Le vidéaste aujourd'hui

Être vidéaste, c'est utiliser un appareil vidéo pour construire, raconter une histoire. La réalisation d'une vidéo demande autant de soins que concocter un bon plat, si simple soit-il.
Imaginons : vous recevez des invités pour partager un repas. Vous viendrait-il à l'esprit de sortir du sac à provisions des ingrédients et les servir tels quels à vos convives ? Évidemment non ! Et pourtant, des vidéastes n'hésitent pas à diffuser en vrac des rushes.

Partout en France, des associations proposent de nombreux ateliers pour se perfectionner. Certaines activités jouissent d'un engouement, quant aux ateliers vidéo, malgré l'accroissement exponentiel de vidéastes amateurs, le nombre diminue sans cesse.

Internet et le smartphone favorisent l'essor de l'art vidéo. Art vidéo ? C'est vite dit. Traduit-il la connaissance du langage vidéo, de ses codes, des techniques ?

À l'instar du langage écrit dans les réseaux sociaux et forums, l'écriture vidéo est victime de la contagieuse gangrène des dérives.

L'amateur peut-il réaliser des vidéos de qualité professionnelle avec un smartphone ?

Oui bien sûr ! Toutefois il y a des règles à respecter :

- équiper son smartphone d'accessoires : micro externe, trépied et/ou stabilisateur

- se familiariser aux techniques du tournage : prise de vue en mode paysage, cadrage, etc.

- de maîtriser les points faibles de son appareil

- et surtout, de ne pas négliger la phase postproduction : le montage (opération qui consiste à organiser, structurer les images vidéo de façon à créer une histoire cohérente).

Pour vous aider, le guide vidéo vous est offert : ebook

bouton retour top

 

MENTIONS LÉGALES

Informations générales

DROITS RÉSERVÉS

GYPSE VIDEO 2023