Aujourd'hui, la grande vogue en photo est le selfie, c'est à dire se faire un autoportrait avec un téléphone mobile puis le diffuser sur les réseaux sociaux.

Cet engouement touche plus particulièrement ceux qui n'ont aucune notion de la photo.

 

Je réalisais des photos dans un lieu public. Près de moi, en m'observant, des jeunes brocardaient :
- " l'appareil photo c'est ringard, le smartphone c'est trop swag " et joignant le geste à la parole ils se sont tirés le portait, un selfie. En les regardant, j'ai rigolé car ils croyaient me mettre dans l'embarras, euh pardon, me taper l'affiche. " Qu'est-ce t'as toi, tu veux du pain ? " me disent-ils.
- " Allez les sosses, pas la peine d'avoir le seum " ai-je répondu. Et les jeunes, tout ébaudis de m'entendre parler leur langage changèrent radicalement d'attitude. Et moi de rajouter.
- " Vous êtes surpris de m'entendre utiliser votre vocabulaire. Et pourtant, ma connaissance se limite à trois ou quatre expressions et, je n'en connais ni les usages, ni les codes. De la même façon, le fait que vous faites des selfies ne signifie pas que vous savez pratiquer la photographie. Pour éviter des erreurs lorsqu'on pratique une activité, il est préférable d'en connaître les bases, les techniques".

La fonction photo d'un téléphone mobile et la simplicité d'utilisation ont permis de populariser ce type de photographie et d'atteindre un très large public. Or pour bien réussir il y a quelques astuces à connaître.

C'est bon à savoir

Un selfie pour qui ?

  • pour un usage privé (cercle d'ami(e)s), toutes les fantaisies sont permises
  • pour une diffusion publique, attention aux conséquences des scènes ridicules

La technnique :

  • prise en main de l'appareil : la prise en main est plus aisée et plus stable en tenant l'appareil avec le bras coudé
  • angle de prise de vue : positionnez l'appareil au niveau des yeux, l'appareil au-dessus ou au-dessous du visage modifie les formes (distorsions).  
  • le flash : le flash à une très courte distance écrase les couleurs et vous donnera un teint blafard, ne l'utilisez pas
  • l'éclairage : positionnez -vous par rapport à l'éclairage  de sorte que celui-ci  éclaire votre visage ni trop, ni pas assez : un éclairage trop fort ou insuffisant va créer une image surexposée ou sous-exposée, un éclairage mal orienté dessinera des ombres sur le visage
  • le cadre :  prenez garde au décor qui constitue l'arrière plan dont certains éléments peuvent devenir des parasites sur la photo 
  • le cadrage : un bon cadrage met en valeur une photo, un mauvais cadrage est une photo ratée (voir photo présentée plus bas)
  • le zoom : un zoom important (gros plan) accentuera tous les défauts du visage (dentition, poils du nez, points noirs), d'autre part, la qualité image dépend des performances de l’appareil (trais peu de téléphones mobiles ont un zoom de qualité)

Les écueils à éviter

  • un selfie n'est pas une photo de mannequin, ne vous prenez pas trop au sérieux, à l'inverse évitez les grimaces disgracieuses (bouche en cul de poule, langue tirée, regard de l'attardé mental …) qui laisseront de vous une image ridicule (exemple ci-dessous que l'on pourrait intituler : 2 ravissantes idiotes)

selfie

image importée Instagram

  • votre tenue : vous ne prenez pas une photo de mode, attention toutefois aux détails de votre tenue qui peuvent vous  dévaloriser (pull troué, maillot de bain 1900 ...)
  • les reflets de lunettes : l'effet miroir des lunettes, dans le cas d'un selfie (pas de filtre polarisant) est difficile à gérer; la plupart du temps il se traduit par des reflets désagréables
  • la pose : évitez de prendre une pose extravagante qui ne correspond pas à votre nature, le plus simple est de rester naturel à moins de vouloir amuser (cercle privé) vos ami(e)s ou (domaine public) de vouloir volontairement choquer.

Pour plus de détails, reportez-vous à l'article Apprendre à Photographier

Le paraitre :

Le selfie, pour une catégorie d'adeptes, n'est qu'un moyen de pratiquer le culte du MOI, du paraître. Ces adeptes aiment s'afficher dans des réseaux sociaux, non pour partager  l'art photographique, mais pour faire valoir leur image.

Des applications selfie permettent de déformer le visage ou, au contraire, de corriger en un clic un élément (nez, bouche, menton....), d'appliquer un effet, un filtre.  Ainsi certains adeptes, après avoir remodelé virtuellement leur visage grâce aux applications, concrétisent leurs rêves par diverses interventions de chirurgie esthétique non pour réparer des défauts gênants mais pour ressembler à des égéries de la beauté. Ce phénomène du selfie à la chirurgie, affecte principalement une population féminine de 18/25 ans.qui s'expose dans les réseaux sociaux. Le recours au bistouri, mal contrôlé, n'est pas toujours une réussite, il provoque aussi des échecs handicapants, voire irréparables.

En conclusion :

Un selfie, quelle que soit votre motivation (culte du moi, partage d'instantanés), laissera de vous une image de soi valorisante ou au contraire défavorable. À vous de choisir. Le piège peut vite se retourner contre vous.,

 

bouton retour

top

 

 

 

MENTIONS LÉGALES

Informations générales

DROITS RÉSERVÉS

GYPSE VIDEO 2021