Nous avons 34 invités et aucun membre en ligne

Qu'est-ce que la composition ?
Il s'agit de structurer harmonieusement les éléments d'une scène  que vous photographiez, afin de :
● guider le regard du spectateur
● susciter l'intérêt du spectateur
● mettre en valeur le sujet principal
● transmettre votre point de vue
.

Il n'y a pas, à proprement parler, de règles pour la  composition de photo, Il n'existe pas plus une manière particulière de réaliser une composition, chacun a son style. Il s'agit davantage de mettre en œuvre des techniques.

Notre vision est influencée par le cerveau, lui-même conditionné par nos habitudes culturelles. Ainsi, dans une image,  l'effet visuel sera plus ou moins fort, selon les formes, les lignes, les couleurs, la lumière. Grâce à la connaissance de ces processus, le photographe peut structurer une photo qui rendra compréhensible son point de vue.

La  réalisation d'une bonne composition repose donc sur des techniques à maîtriser.

Boutons 24LE CADRAGE :

Le contenu d'une photo dépend de vous, de votre choix. Vous devez décider :
● de couper tout élément gênant en bordure du cadre ou d'un élément inutile à l'information que vous voulez transmettre.
● quelle place vous accordez au jujet principal (taille, perspective) dans l'image, par rapport aux autres éléments.
Pour choisir un bon cadrage, adaptez l'angle de prise de vue (il suffit souvent de se déplacer de quelques pas) et ajustez la hauteur de l'appareil (plongée, contre-pongée, appareil à la même hauteur que le sujet).

Voir cadrer

Boutons 24LECTURE DE L'IMAGE :

Le cerveau (l'inconscient) est conditionné par des habitudes culturelles.

Un occidental lit de gauche à droite, et de haut en bas. Pour la lecture d'une image, la vision n'est pas globale,  l'œil est attiré par certains éléments (voir règle des tiers), il balaie l'image de gauche à droite et de haut en bas. Ce balayage s'appelle lecture en Z.

Les êtres vivants ou les sujets en mouvements sont les premiers éléments qui attirent le regard. Leur positionnement dans l'image influence le regard du spectateur.


Sur cette photo, la lecture en z permet de mieux suivre le regard du personnage.

Boutons 24LIGNES DIRECTRICES :

Le principe de lecture étant compris, il est possible d'influencer la lecture par un rythme. L'œil va suivre des directions en suivant les lignes (horizontales, verticales, obliques) qui relient les principaux éléments.

Cas de lignes directrices dirigées vers un seul point.

Avec des lignes verticales et/ou horizontales, le rythme est statique. D'autre part, la masse du sujet attire le regard au détriment du reste du décor.

Avec des lignes obliques, le rythme est dynamique. L'œil parcout en zigzags la photo.

Les lignes courbes de cette photo créent une ambiance de douceur. La lumière et les couleurs intensifient l'émotion.

En résumé :

Les lignes horizontales évoquent le calme, la profondeur et permettent d'élargir l'image.

Les lignes verticales évoquent la rigidité, suppriment l'effet de profondeur et permettent d'allonger l'image.

Les lignes obliques donnent du dynamisme à l'image et orientent le sens de lecture. Les lignes brisées évoquent la rupture, l'instabilité.

Les lignes courbes évoquent la douceur (cours d'eau, routes, silhouettes humaines, flore, ....)

 Boutons 24LA COULEUR

Les couleurs ont un impact important dans notre vie car elles ont une signification psychologique et/ou culturelle (par exemple une végétation verdoyante fait penser au printemps, à l'été ; un ciel orangé (couleur chaude) évoque la chaleur, l'intimité .... ).

La force des couleurs contribue à l'expression d'une photo (indication du moment de la journée, de la saison, du lieu, ...). Elle peut aussi être l'élément essentiel d'une composition

sujet06

Les couleurs primaires (bleu, jaune, rouge) et secondaires (orange, vert, violet) attirent immédiatement le regard. Il est donc primordial d'en tenir compte dans la réalisation d'une composition.

1

sujet04

photo 1 : Dans l'intention, Chloé est le sujet principal, or, à la lecture de cette photo, le regard est attiré en premier par le rouge de l'épine dorsale du stégosaurus. Chloé devient un élément secondaire.

2

sujet05

photo 2 : Après retouche de la photo 1 (modification des couleurs de l'épine dorsale du stégosaurus et de la robe de Chloé) il en résulte une lecture différente : le regard  se porte sur Chloé qui devient le sujet principal.
En comparant les photos 1 et 2, nous mesurons la force des couleurs primaires lors de la lecture.

Boutons 24METTRE EN VALEUR LE SUJET

Nous avons vu comment fonctionne le cerveau pour la lecture d'une image. Cependant, nous pouvons utiliser quelques techniques pour influencer le cerveau, de sorte que le regard soit dirigé directement sur le sujet :

Le sujet net sur un fond flou :

Avec une longue focale, la profondeur de champ est réduite : mise au point sur le sujet (premier plan) on obtient l'arrère-plan flou (inversement, si le sujet est en arrière-plan : premier plan flou). Ainsi, le regard se concentre exclusivement sur le sujet.

06

07

✔  Contraste des couleurs entre le sujet principal et le fond de l'image :

Le but est de différencier le sujet du reste de l'image.

Laquelle des 2 photos ci-dessous suscite le plus votre intérêt ?

1

02

2

03

  1. Photo 1 : l'escargot se confond avec le fond (contraste des couleurs trop faible)
  2. Photo 2 : ici, le contraste des couleurs entre le sujet et le fond de l'image permet au sujet d'être différencié du fond.

Contraste des tonalités

Les fortes différences de tonalités (tons clairs et tons sombres) dans une composition, facilitent la lisibilité.

1

05

photo 1 : Les silhouettes des personnages du premier plan et des bateaux, en sombre, sur un fond clair, renforcent la composition.

2

08

photo 2 : l'image entière représente le sujet principal, avec des tonalités fortement contrastées. Les tons clairs guident le regard.

3

09

photo 3 : le fort contraste entre les hautes et basses lumières fait que les hautes lumières sont surexposées. Pour pallier cet inconvénient, j'ai attendu que des personnes s'intégrent dans la scène : les silhouettes suppriment l'effet négatif de la surexposition.

Le trompe-l'œil

Le trompe-l'œil est une image qui crée une illusion de perception, par exemple donner l'impression de relief (3ème dimension) à une image plane. En réalité, ce n'est pas  l'œil qui est trompé mais le cerveau. L'œil analyse les formes, les couleurs, la lumière, puis transmet l'image au cerveau qui, en fonction de toutes les informations qu'il a mémorisées, en fait une interprétation (si l'image représente une tête qui sort de terre, il en traduit que le reste du corps est enterré). En jouant avec les perpectives, on peut influencer le cerveau sur l'interprétation que l'on souhaite obtenir. 

Voici l'exemple d'une photo que j'ai réalisée en analogique (je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ....), avant l'ère du numérique. En analogique, la mise en scène se préparait avant la prise de vue.

04

Mise en scène : 2 traiteaux sur lequel est placé un plateau avec en son centre une ouverture suffisante pour laisser passer la tête, sur le plateau une couche d'herbe et une bêche maintenue par un cadre fixé verticalement sur le plateau (hors-champ de la photo), le personnage situé sous le plateau passe la tête au travers du trou. À la prise de vue, la mise au point est réglée de sorte que l'arrière-plan et le premier-plan semblent se situer au même niveau. La présence suggestive de la bêche renforce l'illusion du sujet enterré. Le cerveau est dupé.

Boutons 24TRANSMETTRE SON POINT DE VUE

Au delà du simple fait d'immortaliser un instant fugitif, on prend une photo pour montrer une chose qui a retenu notre attention, qui a suscité notre intérêt.
Une photo n'est jamais l'exacte vérité, elle raconte une histoire. Une histoire qui exprime le point de vue du photographe.
Le choix du sujet annonce l'intention. Photo descriptive ? Photo expressive ? Photo subjective ? Photo événementielle ? Photo thématique ? Photo instantanée ? Photo souvenir ? Quel que soit votre choix, affirmez votre personnalité, votre façon de voir, votre style. Donnez vie à ce que serait une banale reproduction. Soyez créatif : le cadrage bien pensé, l'option d'une couleur vive ou douce, le contraste (pour intensifier une émotion), la forme des lignes directrices (pour créer l'ambiance) ... des techniques qui vous aideront à traduire votre intention, à transmettre votre point de vue, à partager votre ressenti. Ne perdez jamais de vue : une composotion réussie est une composition qui guide le regard du spectateur selon votre souhait.
L'expérience se forge avec la pratique. Au fil du temps vous acquerrez l'œil du phototographe qui vous permattra "d'entrer dans l'image", c'est à dire concevoir la photo dans votre tête, anticiper le résultat avant la prise de vue. 
top
 

Mentions légales

Droits réservés

GYPSE VIDEO 2017